mardi 5 juillet 2016

Éoliennes


Aériennes, elles dansent dans le vent. Les jambes sont fermes, le port altier. Voyez les bras tourbillonner dans ce bel ensemble, sans perdre jamais la fixité souveraine.
J'aime les éoliennes, mais je trouve qu'il n'est pas raisonnable de dépenser tant d'électricité pour décorer un champ. 
Je sais bien qu'elles n'ont pas seulement vocation à faire joli, je connais l'usage véritable, la fonction secrète. 
Pourtant, les épouvantails fonctionnaient très bien avant qu'on leur demande de découper l'oiseau en plein vol.

         Tchak ! Tiens la mouette !

Et puis, encore une fois : ça consomme trop. 
                     
                                                                                            Oeuvre de Charlotte Moufti, Valérie Robbe et Luc Leblanc