lundi 8 août 2016




Quelques mois après la bascule, quand le monde était presque terminé. 
Y avait longtemps que les pleurs étaient finis. 
Longtemps que tout était fini.

A la surface, c'était le décor brouillon.
Avec, quand même, un charme curieux.
           
Carcasse de ville
Ville sans intérieur


C'était son moment. 
Elle savait l'existence de trucs cachés,
des morceaux de machins, 
de l'oublié, 
du pas rompu, 
de l'intéressant. 
Et elle fouinait. 
Avec un immense sentiment d'être.


Circulation sans calcul,
"Je me balade après le monde", qu'elle chantonnait.

"Ba-laaaaa-de
après le mooooon-de !"

Y avait parfois, qui traînait, un oreiller pas trop abîmé ou une corde ou des poignées ou une éponge neuve.